Constats

Le développement des sociétés occidentales a engendré de nombreux drames humains: génocides culturels, esclavages, colonisations, guerres…

Ces drames ont conduit au sortir de la première guerre mondiale puis de la seconde guerre mondiale à un rassemblement pacifique des nations (Société des Nations, Organisation des Nations Unies, Union Européenne…) dans le but de ne pas reproduire les horreurs du passé, et dans ce contexte à l’apparition progressive de droits fondamentaux et de traités internationaux:

Déclaration universelle des droits de l’Homme, Déclaration des droits de l’Enfant, Déclaration sur les droits des peuples autochtones…

Ce rassemblement exceptionnel dans l’histoire de l’humanité n’est qu’une première étape, il a permis une pacification partielle à l’échelle internationale, mais il demeure toujours un grand fossé d’égalité entre les pays et populations à revenus élevés et les pays et populations à faibles revenus.

  • 40% de la population mondiale, soit environ 2,5 milliards d’individus, vit avec moins de 2 dollars par jour(1)
  • 1% des plus riches, qui vivent presque tous dans des pays à revenus élevés, détiennent 48% des richesses mondiales, laissant 52% aux 99% restants(2)

D’après le principe de responsabilité partagée mais différenciée des pays, il apparaît que le développement des pays occidentaux depuis la révolution industrielle du 19ème siècle est la principale cause de la dégradation de l’environnement terrestre:

«La généralisation du modèle consumériste occidentale se heurte déjà aux limites écologiques de la planète. Notre façon de produire et de consommer n’est pas soutenable» (Rapport d’orientation – Attac 2013)

Pour une grande partie de la communauté scientifique, la terre est entrée dans une nouvelle ère géologique, l’Anthropocène, ère dans laquelle l’homme est devenu l’une des principales forces géophysiques de la planète, avec comme conséquences directes l’altération de l’atmosphère, de l’hydrosphère, de la lithosphère et de la biosphère terrestres. (cf livre «Voyage dans l’Anthropocène» de Claude Lorius)

Et, pour le groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (GIEC) le pire des scénarios climatiques est en train de se réaliser(3).

  • En 2001, l’empreinte écologique de l’humanité était 2,5 fois plus élevée qu’en 1961 et excédait de 20% la biocapacité de la terre(4)
  • Entre 1970 et 2008, la biodiversité a chuté de 30% à l’échelle du globe et de 60% sous les tropiques, et, pour certains scientifiques la sixième extinction animale de masse est en cours(5)

Selon le centre de vols spatiaux Goddard de la NASA(6), la civilisation moderne et industrielle serait vouée à disparaître:

«La rareté des ressources provoquée par la pression exercée sur l’écologie et la stratification économique entre riches et pauvres ont toujours joué un rôle central dans le processus d’effondrement. Du moins au cours des cinq mille dernières années».

Sources:

(1):Rapport 2005 du PNUD page 4

(2):http://www.oxfam.org/sites/www.oxfam.org/files/file_attachments/ib-wealth-having-all-wanting-more-190115-fr.pdf

http://www.youtube.com/watch?v=L4YFNuv0CFM&app=desktop

(3):http://www.rac-f.org/Le-5eme-rapport-du-GIEC

(4):http://www.footprintnetwork.org/fr/index.php/GFN/page/world_footprint/

(5):http://awsassets.wwf.ca/downloads/rapport_planete_vivante_2012__bref.pdf

http://www.natura-sciences.com/environnement/planete-vivante-wwf747.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/06/20/la-sixieme-extinction-animale-de-masse-est-en-cours_4658330_3244.html

(6):http://www.slate.fr/life/84675/notre-civilisation-condamnee-nasa

Partager ce contenu

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

  1. Hab schallend gelacht ! Darum kommt mir kein Tier ins Schlafzimmer, weder Katz noch Hund, die ich beide doppelt habe. Ich lasse mich doch nicht von einem Tier tenirrrsiereo, vor allem wo ich früh so empfindlich bin, nämlich Morgenmuffel ! 😉