• Patrimoine naturel et biodiversité du territoire

    Les collectivités territoriales doivent agir pour la protection du patrimoine naturel, de la biodiversité du territoire, et pour les droits de l’animal:
    http://www.pcet-ademe.fr/domaines-actions/agriculture/contexte-et-enjeux#Sylviculture
    http://www.pcet-ademe.fr/domaines-actions/agriculture/les-leviers-dactions-possibles

    La principale cause du déclin de la biodiversité est la pression exercée par l’Homme sur les milieux. Villes de plus en plus minérales, extension des zones périurbaines au détriment des espaces ruraux et naturels, modes de consommation, entraînent la fragmentation et la réduction des habitats naturels. Cette tendance renforce l’isolement des populations végétales et animales dont les capacités d’adaptation ne peuvent suivre le rythme des évolutions.
    L’objectif est de mettre en place des actions concourant à une reconquête des milieux naturels afin qu’ils soient aptes à accueillir les nouvelles espèces et permettent le transit de celles devant migrer.

    • Prendre en compte le vivant à tous les niveaux d’actions
    • Protéger les ressources naturelles du territoire
    • Protéger les ressources en eau et leur qualité, et lutter contre les pollutions aquatiques
    • Protéger le patrimoine forestier et initier des actions de reboisement du territoire
    • Protéger les espaces naturelles du territoire et particulièrement les espaces naturels sensibles, les réserves naturelles, les zones natura 2000…
      http://www.conservatoire-du-littoral.fr/
    • Protéger la biodiversité marine et lutter contre les pollutions et la surexploitation des océans et mers (créer des aires marines protégées, collecter les déchets présents sur les plages et prêts des cours d’eau…)
      http://www.ocean-climate.org/
    • Promouvoir une pêche artisanale et durable sur le territoire
      http://www.bloomassociation.org/nos-actions/nos-themes/campagne-peche-durable/la-peche-artisanale/
    • Promouvoir une chasse raisonnée et durable sur le territoire
      http://ancer.pagespro-orange.fr/presentation.htm
    • Organiser des campagnes citoyennes de nettoyage du territoire (plages, rivières, montagnes, campagnes…)
    • Encourager les acteurs du territoire (populations, entreprises…) à planter de nombreux arbres, arbustes, haies buissonnantes, plantes, fleurs variés, et à installer des ruches et des refuges pour insectes et animaux; et permettre à chaque enfant de planter un arbre et de veiller à sa croissance
    • Sensibiliser les élèves des établissements scolaires au respect de la nature et de la biodiversité
    • Développer un atlas local de la biodiversité
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlas_de_la_biodiversit%C3%A9_dans_les_communes
      http://www.bruded.org/556.html
    • Préserver et renforcer la biodiversité dans les zones agricoles, forestières et urbaines:

    Préserver, définir et mettre en œuvre les trames vertes et bleues du territoire (réservoirs de biodiversité, zones tampons, corridors biologiques) sur les zones agricoles, le bord des routes et des cours et masses d’eau afin de préserver et de restaurer les continuités écologiques
    http://www.trameverteetbleue.fr/
    Encourager, en agriculture, le développement de vergers biologiques et les cultures qui associent un mélange de variétés et d’espèces présentant différents gènes de résistance pour favoriser entre autre les insectes pollinisateurs
    Limiter, en sylviculture, la monoculture pour réduire la vulnérabilité des arbres aux espèces ravageuses et pour favoriser la création de refuge pour les oiseaux
    Développer des zones boisées, des parcs, des jardins, des étangs, des mares…
    Développer des zones en friches qui seront fauchées tardivement (bordures de chemin, accotements et bas cotés des routes, espaces enherbés…)
    Planter de nombreux arbres, arbustes, haies buissonnantes, plantes, fleurs variés sur le territoire, et recréer des écosystèmes
    Installer des ruches et des abris naturels pour insectes et animaux
    Réduire l’empreinte de l’éclairage artificiel du territoire (éclairage publique, commerces…) source de perturbations pour les écosystèmes (communication des espèces, migrations, reproductions ou système proie-prédateur…)
    Végétaliser l’urbain et soutenir le mouvement de la guérilla gardening (végétaliser les rues, trottoirs, murs et façades, le mobilier urbain, développer les serres agricoles sur les toits, appuyer les initiatives locales telles que les potagers partagés biologiques, le fleurissement des cours d’immeubles, les composteurs d’immeubles….)
    http://guerilla-gardening-france.fr/wordpress/
    http://www.colibris-lemouvement.org/agir/guide-tnt/revegetaliser-lurbain
    http://www.paris.fr/duvertpresdechezmoi

    • Agir pour les droits de l’animal et contre la souffrance animale :

    Agir conformément à la déclaration des droits de l’Animal
    http://www.oaba.fr/html/Droits_de_lanimal/Droits_de_lanimal.htm
    Réduire la consommation de viande, de poisson, d’œuf, de produits laitiers ou d’autres produits issus d’animaux dans les restaurants collectifs et proposer des repas végétariens et végétaliens
    http://www.terraeco.net/Dans-les-cantines-de-Saint-Etienne,58083.html
    Proscrire la consommation de foie gras d‘oie ou de canard et de produits issus d’espèces menacées dans les restaurants collectifs
    Choisir dans les restaurants collectifs des produits issus d’animaux provenant de l’agriculture biologique et extensive plus respectueuse des conditions de vie des animaux que l’élevage intensif
    Promouvoir un élevage extensif sur le territoire
    Refuser les spectacles d’animaux sur le territoire (corridas, cirques, courses…)

    Partager ce contenu