• Coopérations et partenariats

    Les collectivités territoriales doivent agir pour la progression des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans le monde:

    • Augmenter significativement la part du budget alloué à la solidarité internationale et soutenir les associations locales qui œuvrent pour la solidarité internationale
      http://www.crid.asso.fr/
      http://www.coordinationsud.org/
    • Réagir en cas de crise humanitaire majeure dans le monde (conflits, catastrophes naturelles, famines…), en apportant une aide financière et matérielle aux organisations internationales présentes sur place et en incitant les habitants à participer à cette aide
      http://www.crid.asso.fr/
      http://www.coordinationsud.org/
    • S’engager dans des partenariats de coopération décentralisée via des jumelages-coopérations :

    Les communes, communautés de communes, départements et régions, avec la participation de leurs habitants, d’établissements scolaires, d’hôpitaux, de centres culturels, d’entreprises et d’associations locales, peuvent ainsi financer et mettre en place des projets de solidarité internationale dans différents domaines (soutien aux peuples autochtones, nutrition, eau potable et assainissement, agronomie et agriculture paysanne et durable, santé, éducation, accès aux moyens de contraception, adaptation au changement climatique, reforestation, protection de l’environnement et de la biodiversité, microcrédits pour des micro-projets économiques…) en coopération avec des collectivités territoriales étrangères situées dans des pays à revenus faibles en Europe et dans le monde
    http://www.cncd.fr/home.asp
    http://www.cites-unies-france.org/
    http://www.economie.grandlyon.com/partenariat-international-ville-cooperation-lyon.395+M51005d9d91d.0.html

     

    Partager ce contenu